Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

C.V.

Généralités :

 

Détenteur d'un DUT Tech de Co obtenu en 2000 à Epinal, j'ai évolué, une dizaine d'années durant, dans l'univers des radios FM avant de créer ma boîte dans le design sonore et l'évenementiel du point de vente (www.agence-cdesign.com) en 2009. La communication en général et les médias font partie de mes centres d'intérêts : j'enseigne la communication commerciale depuis 2011 à l'Université de Lorraine.


Du genre "hyperactif", j'ai un passé de danseur de rock acrobatique, d'animateur de soirées, de volontaire à AIDES, de président d'association sportive, de candidat aux élections cantonales, d'animateur radio et de présentateur de soirées. Aujourd'hui, je partage mon temps entre mon bureau de chef d'entreprise, les IUT de Metz et Thionville et les salles des fêtes où j'anime des soirées conviviales.


 

Particularités :

 

J'ai un frère jumeau, Arnaud.

Je suis fier d'être vosgien.

Je ne m'énèrve jamais.

Je suis toujours optimiste.

J'adore le chocolat.

J'ai un blog !

 

 

Pour m'écrire :

 

lionel.cossin@yahoo.fr

24 octobre 2010 7 24 /10 /octobre /2010 20:50

Lionel_MickaelMiro.jpgIl y a quelques mois, je m’amusais à parier sur les hits de demain à travers une rubrique « Pronost’Hits » que vous retrouviez régulièrement sur ce blog ! L’hiver dernier, j’étais tombé sous le charme de la chanson « L’Horloge tourne » d’un certain Mickael Miro. Plusieurs semaines durant, mon coup de cœur musical était mentionné en bonne place, allant même jusqu’à attirer l’attention de l’artiste himself, traduit par quelques échanges de mail ! Un an plus tard, le titre est programmé à petites doses sur NRJ, RTL2, MFM et d’autres stations indépendantes françaises. Aujourd’hui, le titre est signé chez Mercury (Universal Music), s’est fait connaître dans les premières parties des concerts de Calogero et Florent Pagny, et surtout espère un second souffle dans les airplay ! L’album est prévu en 2011. D’ici-là, Mickael Miro poursuivra son tour de chant à travers les quatre coins de la France… et du Luxembourg ! Vendredi soir, l’artiste effectuait son « vrai » premier concert au Purple Lounge du Casino 2000 de Mondorf-les-Bains ! J’y étais bien sûr. Et je n’ai pas été déçu ! Extrait vidéo : ici  

 

Le clip :

 

 

 

 


Repost 0
Published by lnyoyo - dans Les stars et moi
commenter cet article
12 septembre 2008 5 12 /09 /septembre /2008 09:57

J’apprécie beaucoup cette nouvelle génération d’artistes qui apportent un peu de fraîcheur ! Micky Green, Duffy, Cocoon, Loane ou encore Renan Luce… A leurs manières, ils réussissent à créer des styles et des mélodies jusque là inédits. Tant mieux, car je crois que les labels ont tout à gagner à signer du « sang neuf » pour limiter les dégâts de la crise du disque. Et puisqu’il n’est pas la peine de s’appeler Dion ou Hallyday pour sortir un bon album, la place est grande ouverte aux jeunes talents !


En février dernier, j’ai écouté pour la première fois Little « Je veux des violons ». Trois minutes et 27 secondes plus tard, c’est l’enchantement ! Une bonne orchestration, une voix originale et une mélodie agréable ont fait mouche dans mes oreilles. Pas déçu par l’album sorti en avril, j’avais réservé depuis longtemps le 11 septembre, date de son concert à Mondorf au Casino 2000. Durant une heure, la jeune femme de 21 ans s’est livrée timidement au public, alternant morceaux pop et lounge, s’excusant presque d’être là ! Le meilleur moment de la soirée ? J’hésite entre la version acoustique de son hit « Je veux des violons », et la reprise ultra-soft d’Overprotected de Britney Spears. Accompagné de son musicien, l’artiste parisienne originaire du Vietnam a réussi à transformer les minutes en secondes… Du haut de son mètre 58, Little a tout d’une grande !

* Vidéo ci-dessous : Little "Je veux des violons" (live)


Repost 0
29 mai 2008 4 29 /05 /mai /2008 20:23

Voilà le genre de soirée que j’aimerais vivre plus souvent ! Un dîner en tête à tête suivi d’un concert intimiste avec un groupe pop-folk au talent prometteur. Cette soirée parfaite, je l’ai vécu mardi au Purple Lounge, restaurant du Casino 2000 à Mondorf les Bains. Une soirée vraiment parfaite (j’insiste !) côté cuisine (menu sympa), côté ambiance (décor lounge) et côté prix (20€ le repas, concert inclus !). Et en plus, situé à 20 minutes de mon domicile… Si j’avais dû vous convaincre de ne pas y aller, je n’y serais pas arrivé !


Cette soirée avec le groupe Cocoon, je l’attendais depuis quelques semaines maintenant. J’ai découvert ce duo composé de Mark (22 ans) et Morgane (19 ans) en réalisant mes écoutes de « news » un certain lundi de mars. Aussitôt, j’ai classé le titre « On my way » dans mes « Pronost’hits » de ce blog (rubrique à gauche de cette page). Depuis, le titre tourne sur Virgin, Inter et RTL2. Et je ne m’en lasse toujours pas ! Ce concert m’a permis de mieux connaître le monde de Cocoon… composé de musique pop folk, interprétée par des voix fraîches et un humour décapant entre chaque chanson ! Bref, ce duo respire la joie de vivre… Si vous ne connaissez pas encore, Cocoon va bientôt éclore dans vos oreilles !

* Photo ci-dessus : Morgane et Mark (Cocoon)... avec moi !

Repost 0
25 avril 2008 5 25 /04 /avril /2008 20:54

Quel a été le tube le plus vendu en France en 2007, après  « Double Je » de Christophe Willem ? C’est Koxie avec le titre « Garçon ». De son vrai nom Laure Cohen, Koxie a connu un « buzz » phénoménal il y a 7 mois en se hissant à la première place des charts pendant 8 semaines. A l’instar de Kamini et Lorie, c’est Internet qui a fait connaître cette jeune femme de 32 ans originaire de Neuilly sur Seine. « Garçon » dénonce les techniques de drague trop entreprenantes des garçons envers les jeunes filles BCBG des quartiers chics parisiens.

 

J’ai eu la chance de la rencontrer en fin d’après-midi, 30 minutes durant. Plutôt jolie, dynamique et drôle, Koxie a un passé que l’on ne connaît pas assez ! Après avoir suivi des cours de théâtre au Cours Florent durant son adolescence, elle part à New York à 20 ans pour devenir actrice et danseuse. De retour en France en 1998, elle crée le studio Fame (formation aux métiers du spectacle) qu’elle dirige pendant 8 ans. Par ailleurs, elle réalise de nombreux courts-métrages et apparaît, entres autres, dans le film « Les mauvais joueurs » en 2005. Parallèlement, Koxie enregistre de nombreuses maquettes audio… et crée sa page Myspace. La suite ? Vous la connaissez !
Repost 0
14 mars 2008 5 14 /03 /mars /2008 19:09

undefinedLe dernier « poilu » de Guerre 14-18 est mort entre les deux tours des élections municipales. La phrase que vous venez de lire n’a pas de sens mais elle résume parfaitement mes deux sujets de préoccupation du moment ! Lazare Ponticelli, décédé à 110 ans, aura droit à des obsèques nationales lundi matin. D’autres mourront politiquement dimanche soir et tout le monde s’en foutra. Nos yeux sont naturellement tournés vers l’avenir et ces élections sont aussi là pour porter de nouveaux espoirs. Espoirs pour la « gauche » de se refaire une santé après l’échec des Présidentielles, espoirs pour la droite de conserver de grandes villes… comme Metz où le maire sortant Jean-Marie Rausch est en difficulté. Face à l’alliance surprise Zimmerman-Griesbeck-Lebeau, le socialiste Dominique Gros pourrait bien tirer son épingle du jeu. Je ne m’attendais pas à un tel suspense ! Si la droite perd ses élections à Metz, l’UMP pourra se mordre les doigts de ne pas avoir réussi à trouver un accord entre Jean-Marie Rausch et Marie-Jo Zimmerman.


undefinedLes occasions de rire n’ont pas été nombreuses cette semaine pour moi. Sauf jeudi après-midi où j’ai eu la chance de rencontrer Bruno Taloche, un des deux Frères Taloche ! Révélé au « grand public » il y a une quinzaine d’année avec le sketch « J’ai encore rêvé d’elle » (vidéo ci-dessous), les Frères Taloche étaient de passage au Théâtre de Serémange-Erzange (57). Ces deux belges font dans le « burlesque »… un milieu où « il y a des places à prendre » selon leurs dires ! Producteurs de Virginie Hocq (que j’ai rencontré il y a quelques semaines), les deux frères avouent ne s’être jamais rouspétés. La gentillesse de Bruno Taloche est déconcertante. On passerait des heures à l’écouter parler de son métier. Vincent n’était malheureusement pas là jeudi après-midi… mais l’aîné Bruno est arrivé à lui seul à me donner envie d’aller voir son spectacle. Je devrai me contenter de les voir à la télé samedi soir dans l’émission « Tenue de Soirée » animée par Michel Drucker. Ca sera une spéciale « Belgique » !

* Vidéo ci-dessous : "J'ai encore rêvé d'elle" des Frères Tarloche

Repost 0
1 février 2008 5 01 /02 /février /2008 21:04

virginie-hocq-lionel-1fev08.JPGD’ordinaire, les humoristes de sexe féminin ne me font pas rire. Sylvie Joly, Anne Roumanoff, Muriel Robin, Florence Foresti ne me réveillent pas les zygomatiques autant que Franck Dubosc, Gad Elmaleh, Sellig ou encore Roland Magdane.  Loin d’être sexiste, je suis à des années lumières de penser que l’humour n’est réservé qu’aux hommes ! Bien au contraire. Mais je trouve l’humour des femmes peu surprenant. Peu naturel. Trop subtil. J’aime le spontané,  le décalé, le « rentre dedans » pour être vulgaire… J’assume !

 
v-hocq-2j.JPGPeu de femmes me faisaient rire… jusqu’à ce que je rencontre Virginie Hocq l’automne dernier ! En week-end à Paris pour « goûter » au TGV, Kro avait repéré sur billetreduc.com des places à prix bradés pour le spectacle « C’est tout moi » de Virginie Hocq, au P’tit Montparnasse. Ni une, ni deux, je tente le coup ! Et vl’a que je me retrouve à me tordre de rire devant les grimaces hilarantes de la jeune comique belge. Durant 1h30, de nombreux personnages défilent devant mes yeux rieurs. Bref, il m’en reste un très bon souvenir ! Depuis, Virginie Hocq a été invitée sur quelques plateaux de télévision, et commence à être reconnue dans la rue. Sa tournée provinciale s’est arrêtée aujourd’hui à Yutz (57)… l’occasion de la rencontrer, et de prendre la pose ! Merci Virginie, et longue carrière à vous…
Repost 0
27 janvier 2008 7 27 /01 /janvier /2008 14:28

gloria-gaynor-kro-lio.JPGDans quel endroit avez-vous eu le plus de chance de me trouver depuis le début de l’année 2008, hormis mon appartement et mon lieu de travail ? Réponse : le Purple Lounge. Ce lieu convivial dans lequel vous pouvez boire un cocktail, dîner entre amis, assister à un concert intimiste, danser jusqu’au bout de la nuit, est situé dans le Casino 2000 à Mondorf-les-Bains (Luxembourg), à quelques kilomètres de Thionville. Le rapport qualité prix ? Imbattable. Le menu « on stage » proposé les soirs de concert ne coûte que 15 euros, boissons comprises. Très souvent, les concerts sont gratuits. Parfois, vous recevez sur votre téléphone portable des invitations pour 2 personnes (concert et repas offerts). Puisque interdit aux moins de 18 ans (Casino oblige…), le Purple Lounge attire une clientèle... soignée !

 
Sur 4 vendredis en janvier, j’en ai passé 3 au Purple Lounge ! 3 repas, 3 concerts et 3 soirées inoubliables ! La première fut consacrée à au groupe luxembourgeois « Spleen », aux sonorités proches de « Texas ». La deuxième, au violoniste Didier Lockwood qui a su « faire chanter » son violon en rendant hommage à Stéphane Grappelli. Et la troisième accueillait la star américaine Gloria Gaynor, considérée comme une des plus grandes divas de l’époque « disco ». A 59 ans, l’artiste fait preuve d’une belle forme sur scène. Les tubes « I will survive », « Never can say goodbye » et « I am what I am » ont fait vibrer les murs du Purple Lounge, vendredi dernier ! Gloria Fowles, alias Gloria Gaynor, a terminé la soirée se prêtant au jeu des « séances photos » avec les 280 fans présents. J’y étais !
Repost 0
19 janvier 2008 6 19 /01 /janvier /2008 11:24

lionel--et-arthur-jugnot.JPGJeudi 17 janvier, j’ai appris la mort du chanteur populaire Carlos d’un cancer foudroyant. Agé de 64 ans, Yvan Chrystostome Dolto dit « Carlos » avait su se défaire de son image de « bibendum jovial » en s’affichant aux côtés des stars du Show Biz dans les cocktails les plus mondains ! Johnny Hallyday a même avoué « perdre un frère ». Pourtant, ce même jeudi avait commencé par une excellente nouvelle pour moi : la publication des sondages Radio pour la période « novembre - décembre 2007 » confirmait l’engouement des Français pour le média radio, avec une hausse de l’audience d’1,1% en un an. Carlos aurait été heureux de l’apprendre, lui qui avait commencé sa carrière sur Europe 1 en 1962. Carlos était le fils du pédopsychiatre Françoise Dolto.

 
undefinedJ’ai dit « fils de » ? Le hasard calendaire m’a fait rencontré un « fils de » ce jeudi 17 janvier. Il s’agit d’Arthur Jugnot, fils de Gérard, actuellement en tournée avec « La sœur de Jerry King », une pièce qui a rempli pendant 4 mois le Théâtre des Mathurins à Paris en 2007. Arthur Jugnot est accompagné sur scène de Cécilia Cara, ex Juliette, dans la comédie musicale « Roméo et Juliette ». Après deux duos musicaux avec Florent Pagny (« L’air du temps ») et Ronan Keating (« Je t’aime plus que tout »), la belle Cannoise forme un duo hilarant avec Arthur, dans la vie comme à la scène ! Un seul regret : ne pas être allé à la représentation de « La Sœur de Jerry King » ce jeudi au Théâtre de Serémange (57). Les critiques sont pourtant unanimes : cette pièce est à ne pas manquer !
Repost 0
28 novembre 2007 3 28 /11 /novembre /2007 21:56

mc-solaar-et-lionel-neutre.jpgSi vous me demandez quel est mon album préféré, je vous répondrai sans hésiter « Acoustiques » des Rita Mitsouko. Il s’agit d’un album de 13 titres enregistrés lors du concert à l’Opus Café à Paris en novembre 1996. Le concert avait fait l’objet d’une diffusion télévisée pour le compte d’un « Concert Privé » d’M6. Aujourd’hui encore, mes oreilles ne se lassent jamais d’écouter la voix de Catherine Ringer sur « Marcia Baïla », « Les histoires d’A », « Les amants » et « C’est comme ça ». Dans « Acoustiques », les Rita Mitsouko m’impressionnent par leur générosité ! C’est sûr, il y a une âme facilement perceptible qui me touche. L’âme, c’est justement tout ce qu’il reste de Fred Chichin emporté ce matin à 56 ans par un cancer fulgurant alors qu’il devait se produire ce soir sur la scène de l’Olympia. « C’est comme ça ! » est une belle conclusion à mon hommage.


Parmi les artistes qui m’impressionnent, je cite MC Solaar ! A 38 ans, le rappeur sénégalais de Villenuve-Saint-Georges connaît une longévité artistique jusqu’alors inégalée dans son milieu. Claude M’Barali de son vrai nom sait jouer avec les mots… et le public le lui rend bien depuis le début de sa carrière (1990) ! Au collège, je fredonnais « l’as de trèfle qui pique ton cœur ». Au lycée, c’était « Hasta la Vista ». Cette année, je fredonne « Da Vinci Claude », « Clic Clic » et « Carpe Diem », titres issus de l’album Chapitre 7. A l’image des artistes qui durent, MC Solaar a su se renouveler au fil des ans. Mélangeant rap, rock, reggae et variété, MC Solaar a garder sa plume poétique, originale et singulière ! Cette valeur sûre de notre patrimoine, je l’ai rencontrée ce mercredi durant une petite heure avant son concert à Yutz (57). Mes impressions ? Gentil, simple, souriant, intéressé et surtout très intéressant ! Mais Fred Chichin est mort. Alors, Carpe Diem !

Repost 0
14 novembre 2007 3 14 /11 /novembre /2007 21:34

Dvendetta---Lionel.JPGIl fut une époque où tous mes camarades de classe m’appelaient « Dee Jay ». Pourquoi ? J’étais incollable sur toutes les nouveautés « dance music » et commençais à prendre plaisir à enchaîner quelques disques dans ma chambre ! C’était en 1994. Cette année-là, je faisais mon entrée au Lycée Louis Lapique à Epinal, et ma radio préférée s’appelait M40 (devenue RTL2). Tous les vendredis soirs, mes oreilles étaient scotchées au « Maxidance » de Pat Angeli, et mes samedis au « Tous en Boîte » de Pascal Rémy. Chaque classement était recopié sur un cahier. Tout mon argent de poche (20 francs par semaine) était dépensé en « CD 2 titres ».


Depuis, ma culture musicale s’est ouverte ! Et les titres « dance » qui sortent actuellement dans le commerce ont bien dû mal à m’enthousiasmer. J’ai le sentiment que les musiques électroniques d’aujourd’hui n’ont plus une âme festive. Peut-être n’ont-elles plus vocation à faire danser les gens, ce qui serait un comble ! Trop rares sont les DJ’s qui osent l’innovation ! Pourtant, il n’y a que ceux là qui réussissent : David Guetta, Bob Sinclar, Martin Solveig ont su créer chacun leurs « p’tits trucs » personnels. D’autres émergent depuis quelques mois, comme le lorrain David Vendetta, né à Longwy (54) en 1971, et qui vient d’aligner plusieurs tubes d’affilé (« Love to love you baby », « Unidos », « Break 4 Love », « Bleeding heart »). Son talent est à la hauteur de sa taille ! En regardant la photo ci-contre, vous comprenez mieux pourquoi je n’ai pas fait carrière…
Repost 0