Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C.V.

Généralités :

 

Détenteur d'un DUT Tech de Co obtenu en 2000 à Epinal, j'ai évolué, une dizaine d'années durant, dans l'univers des radios FM avant de créer ma boîte dans le design sonore et l'évenementiel du point de vente (www.agence-cdesign.com) en 2009. La communication en général et les médias font partie de mes centres d'intérêts : j'enseigne la communication commerciale depuis 2011 à l'Université de Lorraine.


Du genre "hyperactif", j'ai un passé de danseur de rock acrobatique, d'animateur de soirées, de volontaire à AIDES, de président d'association sportive, de candidat aux élections cantonales, d'animateur radio et de présentateur de soirées. Aujourd'hui, je partage mon temps entre mon bureau de chef d'entreprise, les IUT de Metz et Thionville et les salles des fêtes où j'anime des soirées conviviales.


 

Particularités :

 

J'ai un frère jumeau, Arnaud.

Je suis fier d'être vosgien.

Je ne m'énèrve jamais.

Je suis toujours optimiste.

J'adore le chocolat.

J'ai un blog !

 

 

Pour m'écrire :

 

lionel.cossin@yahoo.fr

26 octobre 2008 7 26 /10 /octobre /2008 22:34

Quelques changements dans ma vie personnelle sont à pronostiquer dans les prochaines semaines. Aussi, 2009 devrait être une année placée sous le signe d’un nouveau défi ! Afin de caser toutes les chances de mon côté, je participe depuis le 16 octobre à un stage « 5 jours Entreprendre » à la Chambre de Commerce à Metz. Cette formation réunit une quinzaine de porteurs de projets, attentifs aux conseils de Roland Ullmer, ancien directeur de banque au Sénégal. Tous les aspects de l’entreprise sont énoncés, expliqués et débattus. Des qualités de l’entrepreneur à l’établissement du plan d’affaires, en passant par les règles comptables et les différentes étapes de la création.

 

Pourtant, la crise financière que nous vivons pourrait démotiver l’entreprenariat. La baisse du pouvoir d’achat et la peur du chômage renforcent un certain pessimisme ambiant et général, présageant des restrictions budgétaires de toutes parts. La récession commence à produire ses effets dans l’économie réelle notamment dans le secteur de l’automobile. Alors, décourageant ? Que nenni ! C’est en période de crise que les comportements changent ! A l’inverse, nul ne modifierait ses méthodes lorsque tout va bien. « De plus en plus, on va chercher les professionnels ou les spécialistes dans un domaine bien spécifique » lance M. Ullmer. Aussi, des milliers d’entreprises vont être à reprendre dans les 10 prochaines années en Lorraine.  De nombreux concepts et d’innombrables franchises connaissant un succès grandissant à l’étranger n’ont pas encore pied dans l’hexagone. C’est le moment de s’y intéresser ! Indéniablement, le monde bouge. Bougeons aussi !
Partager cet article
Repost0
22 octobre 2008 3 22 /10 /octobre /2008 11:59

La fête prévue le 16 novembre prochain pour célébrer son 100e anniversaire a été annulée : Soeur Emmanuelle est décédée lundi matin dans sa maison de retraite de Caillan (Var) à 99 ans. Ce que je retiens d’elle ? Une religieuse médiatisée, au franc-parler, au tutoiement facile et qui a consacré une large partie de sa vie aux pauvres du monde entier. En Egypte, elle a vécu plus de 20 ans avec les chiffonniers du Caire, dans un des plus vaste bidonville du pays. A chaque apparition télévisée, je me disais : « Que j’aimerais avoir son dynamisme quand j’aurai son âge ! ». Sans doute n’étais-je pas le seul ! Sœur Emmanuelle s’en est allée, et son départ restera parmi les évènements marquants de 2008.

 

D’ailleurs, les évènements s’enchaînent à la vitesse de l’éclair ! J’ai dû mal à suivre… L’Assemblée Nationale vote à la quasi-unanimité historique la loi Grenelle de l’Environnement, La Redoute supprime 674 emplois d’ici 4 ans pour faire face à la baisse de la VPC, le président du FMI Dominique Strauss Kahn est touché par une affaire de liaison avec une subordonnée, l’étude de la taxation des sacs plastiques dans la distribution est en cours, le piratage du compte bancaire de Nicolas Sarkozy se solde par l’arrestation de 2 personnes, Darcos présente la première étape de la réforme du lycée (exit les trimestres, bienvenue aux semestres !) tandis que Bachelot s’occupe de celle de l’Hôpital, Boutin de celle du Logement, et Albanel de celle de l’Audiovisuel… Trop d’info tue l’info !

Partager cet article
Repost0
19 octobre 2008 7 19 /10 /octobre /2008 09:08
Les tristes nouvelles que délivre l’actualité chaque jour nous obligent à rechercher l’apaisement ailleurs que dans les médias ! Certes, il est indispensable de s’émouvoir de la mort de Guillaume Depardieu lundi dernier d’une pneumonie à l’âge de 37 ans, de se navrer de la perte de 600 millions d’euros de la Caisse d’Epargne en raison de mauvais placements lors du récent krach boursier, ou encore de s’interroger sur les 90 suicides dans les prisons françaises depuis le début de l’année 2008. Pourtant, il est inutile d’aller loin pour vivre de réels moments de joie !

 

Hier soir, je me suis rendu au gymnase municipal de Florange pour assister au match de volley opposant le TFOC (Terville Florange Olympic Club) au VNDB (Vandoeuvre Nancy Volley Ball). Comptant pour la 2e journée de Championnat de France ProA féminine, ce match constituait le véritable derby de l’Est, au sommet de l’élite nationale du volley féminin ! Un micro à la main, j’ai dû présenter, commenter et animer le déroulement de la partie. Au fil des points, j’apprenais beaucoup sur ce sport que je n’ai pratiqué qu’au collège et qui m’a laissé de nombreuses rougeurs sur les bras ! Annoncée « challenger » sur le papier, l’équipe mosellane emmenée par Dorel Stefan a finalement pris les 3 points en gagnant 3 sets à 0. Belle victoire, et bonne soirée à renouveler !

 

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2008 4 16 /10 /octobre /2008 16:53

Je vous remercie tous ! Vous avez été nombreux à me souhaiter un « happy birthday » ce mercredi 15 octobre ! Grâce à Facebook, Copainsdavant, les SMS, les mails ou encore vos appels téléphoniques, vous n’avez pas manqué mes 29 ans. Fêtés en « comité très restreint » au Cotton Club à Metz, nous avons passé une soirée mémorable : repas froid, spectacle pas drôle et un serveur étourdit ! « Bon anniversaire Christophe ! » s’est exclamé le brave, m’apportant un gâteau encore congelé avec une bougie éteinte…  Rendez-vous l’année prochaine pour mes 30 ans !
 

Pour vous remercier, voici un montage dans lequel je pose nu :


Partager cet article
Repost0
13 octobre 2008 1 13 /10 /octobre /2008 13:19

Qui ne s’est jamais désolé en traversant une zone commerciale le dimanche ? Toutes ces enseignes fermées le temps d’une journée forment un triste spectacle. Paradoxalement, le dimanche est le jour où nous avons le plus de temps à consacrer aux dépenses et aux loisirs. Par exemple, dans l’ameublement, les magasins qui bénéficient de l’ouverture dominicale ne se plaignent pas de leur chiffre d’affaires (entre 16% et 23% du chiffre hebdomadaire). Les salariés sont également heureux de pouvoir travailler plus pour gagner plus (on y vient !). Parfois, ce sont des étudiants qui sont recrutés et qui arrondissent leurs fins de mois. On peut espérer que ces derniers soient moins fatigués que leurs homologues bossant en semaine.

 

Vendredi, Luc Châtel, secrétaire d’Etat à l’Industrie et à la Consommation, s’est exprimé en faveur de l’ouverture des commerces le dimanche. Xavier Bertrand, ministre du Travail, a ajouté le lendemain « oui, mais sur la base du volontariat et les heures devront être payées double ». Face à cette mesure qui pourrait voir le jour en 2009, le commerce de proximité tire la sonnette d’alarme en expliquant qu’ils ne pourront faire face à la concurrence des enseignes nationales. Pourtant, même fermées le dimanche, les grandes enseignes massacrent les commerçants de centre-ville… réputés moins chers, plus faciles d’accès et offrant un plus grand choix ! Si la mesure s’accompagne d’initiatives telles qu’animations ou festivals de rue, chacun y gagnera. Moi, je vote pour ! Et vous ?

 

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2008 5 10 /10 /octobre /2008 15:47

Tout au long de cette semaine, je me suis demandé : « Mais de quoi va parler mon prochain article » ? La planète entière est tournée vers la crise boursière, comparée de 11 septembre financier. Le mot « krach » est même prononçable depuis aujourd’hui. Pourtant, un deuxième sentiment habite l’opinion : « C’est une crise de riches » dit-on. Je pense qu’il est difficile d’imaginer les conséquences à long terme de cette crise pour le peuple que nous formons. Et à voir les Etats renforcer à coup de millions leur économie, on ne comprend plus le message des « caisses vides ». Y’a de l’argent, ou y’en a pas ! Bref, laissons les experts s’exprimer et surtout… agir.

 

Inutile également de commenter la campagne électorale américaine. A 3 semaines du scrutin, Obama est annoncé vainqueur dans les sondages. Sauf qu’il reste 3 semaines ! Et qu’il ne s’agit que de sondages. N’ajoutons pas non plus une couche sur Raymond. Notre Domenech national continue à faire son travail même si nombreux sont ceux qui veulent sa tête lors du match France Roumanie samedi. L’enjeu réel, c’est la qualification pour le Mondial ! Et que dire du fameux gilet fluo obligatoire dans les voitures ? Est-ce verbalisable de ne pas l’avoir ? Ben… on s’en fout. Si ça peut sauver des vies, c’est le principal. En septembre, le nombre de morts sur les routes a baissé de 25% par rapport à l’année dernière. Y’a au moins une chose qui va bien dans notre pays !

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2008 7 05 /10 /octobre /2008 21:19

Tandis que la crise financière bat son plein et que le chômage redevient la préoccupation n°1 des Français, chaque évènement relaté dans les médias est une information de second niveau. Le salon de l’Auto à Paris ? « On a pas de sous pour en acheter ». Les footballeurs de Ligue1 veulent faire grève lors de la 10e journée de championnat ? « Ils ne sont pas à plaindre ». Le Loto change de formule ? « De toutes façons, on gagnera jamais ». La France entre en récession ? « Ca ne m’étonne pas ! ». Voilà un tour d’horizon des différentes réflexions que l’on peut entendre dans les bistrots français. Sale temps pour l’optimisme !

 

Alors que faire pour retrouver l’esquisse d’un sourire ? Retourner aux sources, pardi ! Pour moi, ce plaisir est accessible à 150km de mon domicile. C’est le plaisir de retrouver des amis autour d’une bonne table dans un restaurant branché ou dans une vieille ferme retapée, c’est discuter avec les habitants de son village d’enfance lors de la visite d’une exposition d’artistes locaux qui tient sa 19e édition. Se recueillir quelques instants sur la tombe de Jennifer, une camarade de classe disparue quelques jours avant le bac en 1998. C’est sentir la fierté de sa famille, toujours prête à accueillir ses enfants quelques soient le jour et l’heure. C’est arpenter les rues de sa ville de cœur et sentir un cadre de vie en constante évolution. Merci les Vosges !


A méditer : « Il est aussi absurde de regretter le passé que d’organiser l’avenir. » (Roman Polanski)

Partager cet article
Repost0
1 octobre 2008 3 01 /10 /octobre /2008 21:54

« Crise » : tout le monde a ce mot à la bouche ! En effet, le monde de la finance est en crise depuis quelques jours. Les unes après les autres, les banques américaines font faillites. Du coup, la campagne présidentielle marque une pause afin que démocrates et républicains s’accordent sur un plan de sauvetage (plan Paulson) estimé à 700 millions de dollars. Du jamais vu dans l’histoire des Etats-Unis ! L’Europe, également touchée par les difficultés, limite les pertes dans une moindre mesure. Mais je ne doute pas un instant que cette crise aura, en dépit, des conséquences positives… à commencer par une plus grande transparence sur les marchés. « Le marché tout puissant, c’est fini » a déclaré courageusement Nicolas Sarkozy.

 

Dans le registre musical, je suis heureux que la crise du disque fasse évoluer les comportements ! La société MyMajorCompany qui permet à n’importe quel internaute de devenir producteur, vient de rencontrer son premier succès avec Grégoire « Toi + moi ». Grâce à un buzz Internet, l’artiste a pu réunir 70.000 € afin de publier son premier album le 22 septembre dernier. Les internautes ayant misé sur lui en donnant quelques euros, partageront les bénéfices de la vente de l’album… s’il y en a.  Et il risque d’y en avoir, puisqu’il se retrouve aujourd’hui propulsé à la 2e place des ventes ! Que le consommateur soit placé au cœur de la réussite d’un projet, c’est un véritable retour aux sources du populisme. Que les banques y prennent de la graine !

* Grégoire "Toi+moi", le clip :

Partager cet article
Repost0
28 septembre 2008 7 28 /09 /septembre /2008 16:20

Demain lundi à 14h, on saura si oui ou non Radio Caraïb Nancy (90.7 - RCN) reste dans la bande FM nancéienne. La station créée en 1988 par l’association Maxicouleurs diffuse un programme généraliste « fabriqué » par une quarantaine de bénévoles, dans des studios situés dans le quartier du Haut du Lièvre. Ainsi, elle remplit parfaitement sa mission de « lien social de proximité », tout en diffusant une musique populaire et dépaysante. Mise en liquidation judiciaire après avoir déposé le bilan en mai dernier, le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel est en mesure de retirer la fréquence à RCN et de l’attribuer à une nouvelle station.

 

L’exemple de Radio Caraïb Nancy est loin d’être isolé. Radio Contact à St Dié, Radio Aria à Longwy, Radio Activité à Pont-à-Mousson ont aussi connu ces derniers temps des difficultés financières. Ne diffusant pas de publicité, ces stations associatives vivent en grande partie du Fonds de Soutien à l’Entraide Radiophonique (FSER), versé chaque année de plus en plus tard par l’Etat. Ce ne sont pas les coûts élevés du passage au « numérique », qui vont aider ces radios à vivre, encore moins les auditeurs de plus en plus tournés vers les Ipod, mp3 et Internet pour écouter de la musique. Bref, l’avenir de la Radio appartient à ceux qui auront préparé financièrement le terrain. D’ici-là, les tribunaux vont s’amuser à compter le nombre de liquidations de ces fameuses associatives…

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 17:14

J’adhère au mouvement des Jeunes Populaires depuis avril 2006. « Poursuivez le combat, engagez vous et militez dans les associations » avait lancé Bruno Julliard à la fin de la crise du CPE (contrat première embauche). Le président de l’UNEF venait de réussir à faire retirer le texte cher au 1er ministre De Villepin, et  mobilisé 1.500.000 personnes lors de la grande manifestation du 4 octobre 2005. Face à l’ignorance des jeunes quant à la difficulté d’accéder au 1er emploi,  j’avais suivi le conseil de Bruno Julliard en adhérant chez les… Jeunes UMP de Moselle. L’année suivante fut marquée par une campagne présidentielle palpitante. Etre militant, ça y est… je sais ce que cela veut dire !

 

Les Jeunes UMP, appelés aussi Jeunes Populaires, ont élu début septembre leur nouveau président national. Au terme d’une campagne critiquée, les suffrages ont désigné Benjamin Lancar pour succéder à Fabien de Sans Nicolas dont l’âge (30 ans) ne permet plus d’être « jeune » en politique. Benjamin Lancar était hier soir à Metz afin de présenter son programme aux militants mosellans, et notamment l’opération « Pépites de la Nation » à destination des jeunes des banlieues. Mais Benjamin Lancar est aussi lucide sur l’image huppée du « jeune de droite » : le mouvement ne reflète suffisamment pas assez la jeunesse française. Il faut donc aller chercher les jeunes là où ils se trouvent, quelques soient leurs classes sociales ! Et d’ajouter la création de l’UMP- Lycées en vue de sensibiliser les jeunes qui veulent la Révolution. Oui, la Révolution !

 

Car être révolutionnaire, ce n’est plus être de gauche. C’est lutter contre les forces de l’immobilisme et du conservatisme. Bref, c’est une vraie valeur de droite !

Partager cet article
Repost0