Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C.V.

Généralités :

 

Détenteur d'un DUT Tech de Co obtenu en 2000 à Epinal, j'ai évolué, une dizaine d'années durant, dans l'univers des radios FM avant de créer ma boîte dans le design sonore et l'évenementiel du point de vente (www.agence-cdesign.com) en 2009. La communication en général et les médias font partie de mes centres d'intérêts : j'enseigne la communication commerciale depuis 2011 à l'Université de Lorraine.


Du genre "hyperactif", j'ai un passé de danseur de rock acrobatique, d'animateur de soirées, de volontaire à AIDES, de président d'association sportive, de candidat aux élections cantonales, d'animateur radio et de présentateur de soirées. Aujourd'hui, je partage mon temps entre mon bureau de chef d'entreprise, les IUT de Metz et Thionville et les salles des fêtes où j'anime des soirées conviviales.


 

Particularités :

 

J'ai un frère jumeau, Arnaud.

Je suis fier d'être vosgien.

Je ne m'énèrve jamais.

Je suis toujours optimiste.

J'adore le chocolat.

J'ai un blog !

 

 

Pour m'écrire :

 

lionel.cossin@yahoo.fr

22 octobre 2009 4 22 /10 /octobre /2009 21:21

« On ne saura sans doute jamais qui a tué Grégory Villemin, 4 ans, le 16 octobre 1984 dans les Vosges » : ainsi concluait Christophe Ondelatte dans l’émission « Faites entrer l’accusé » consacrée à l’affaire la plus médiatique des années 80, l’affaire Grégory. Vingt-cinq ans après la découverte du corps inerte dans la Vologne, les enquêteurs seront peut-être bientôt en mesure de donner le nom du mystérieux corbeau ayant revendiqué le meurtre dans une lettre adressée aux parents de l’enfant, Jean-Marie et Christine Villemin. Rappelons que cette affaire a fait trois victimes : Grégory bien sûr, mais aussi Bernard Laroche assassiné par son cousin (père de l’enfant), et le juge Simon mort d’un infarctus, alors qu’il travaillait sans relâche sur le dossier. Face au fiasco de l’enquête, le dossier a été clos. Puis ré ouvert à la demande des parents de Grégory, affirmant que les progrès de la  science permettraient de connaître la vérité, en 2000 puis en 2008. Les résultats des tests ADN viennent d’être rendus public !

 

Cette affaire me passionne depuis quelques années. J’ai lu la plupart des livres qui y sont consacrés ! Le plus complet est sans doute « Le Bûcher des Innocents » de Laurence Lacour, journaliste à Europe 1 à l’époque des faits. Quant à mes écrits, vous pourrez les lire dans ce blog (ici, , ici et et encore ici ! Mes convictions ? Premièrement, Christine Villemin, la mère, est totalement innocente. Elle a d’ailleurs bénéficié d’un non lieu historique pour « absence de charges » en 1993 ! Deuxièmement : le meurtre n’est pas l’acte d’un seul homme. Il fallait au moins être deux pour  opérer à l’enlèvement, la mort et le jet dans la rivière. Aujourd’hui, la justice vient de donner raison à ma thèse : il existe deux ADN sur les lettres envoyées par le corbeau : celui d’un homme et celui d’une femme. Toutefois, ces ADN ne correspondent pas à ceux des parents… et notamment la mère Christine, accusée à tort de la mort de son fils. Serait-ce les ADN du couple Laroche ? Il semblerait que l’ADN féminin soit identifiable. On en saura plus bientôt !   

Partager cet article

Repost 0

commentaires