Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C.V.

Généralités :

 

Détenteur d'un DUT Tech de Co obtenu en 2000 à Epinal, j'ai évolué, une dizaine d'années durant, dans l'univers des radios FM avant de créer ma boîte dans le design sonore et l'évenementiel du point de vente (www.agence-cdesign.com) en 2009. La communication en général et les médias font partie de mes centres d'intérêts : j'enseigne la communication commerciale depuis 2011 à l'Université de Lorraine.


Du genre "hyperactif", j'ai un passé de danseur de rock acrobatique, d'animateur de soirées, de volontaire à AIDES, de président d'association sportive, de candidat aux élections cantonales, d'animateur radio et de présentateur de soirées. Aujourd'hui, je partage mon temps entre mon bureau de chef d'entreprise, les IUT de Metz et Thionville et les salles des fêtes où j'anime des soirées conviviales.


 

Particularités :

 

J'ai un frère jumeau, Arnaud.

Je suis fier d'être vosgien.

Je ne m'énèrve jamais.

Je suis toujours optimiste.

J'adore le chocolat.

J'ai un blog !

 

 

Pour m'écrire :

 

lionel.cossin@yahoo.fr

25 septembre 2007 2 25 /09 /septembre /2007 20:36

dette.jpgPrésent à Woippy il y a quelques mois, lors de la campagne présidentielle, l’ancien ministre à l’aménagement du territoire Christian Estrosi avait été pris à parti par un militant UMP : « Que compte faire Nicolas Sarkozy pour résoudre la dette de la France ? ». Le ministre avait répondu : « Tout le monde a 18.000 euros sur soi ? ». C’est en effet cette somme que devrait payer chaque français pour rayer les 1150 milliards d’euros que doit la France à ses créanciers. A cette époque, le gouvernement Villepin misait sur la baisse du chômage pour créer de nouvelles ressources : plus de salariés, donc plus de cotisants et plus d’argent pour l’Etat.

Ce mercredi, le premier ministre François Fillon va présenter son budget 2008 aux députés : ce budget prévoit un déficit public de 42 milliards d’euros, et 2,25% de croissance. L’Etat continuera à consacrer 3% de son PIB au remboursement de la dette. Mais à quoi ressemblerait la France si elle n’avait pas de crédit ? C’est la question qu’a posée lci.fr (mon site préféré d’informations) à deux économistes. Bonne nouvelle : la France pourrait supprimer l’impôt sur le revenu ! Cet impôt rapporte à l’Etat l’équivalent du remboursement de la dette. Aussi, elle pourrait se permettre de baisser les impôts et les cotisations des entreprises qui pénalisent la croissance. Le budget de l’enseignement pourrait augmenter de 50% si les 3% du PIB étaient dans les caisses de l’Etat. La redistribution sociale pourrait être plus forte (comme en Norvège). Alors, t’as pas 18.000 euros ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires